Open data et collectivités territoriales : comment la donnée façonne la ville de demain

La donnée pour répondre aux enjeux de la transition énergétiques

Pour répondre aux enjeux de transition énergétique, il est important que les collectivités territoriales s’appuient sur la donnée, afin d’évaluer les efforts à fournir et les résultats des actions menées.

Plus qu’une obligation réglementaire, l’open data est une opportunité de faire collaborer les parties prenantes de la collectivité au service de l’intérêt général.

La solution Energisme accompagne les collectivités dans cette nouvelle gouvernance de la donnée.

Qu’est-ce que la transition énergétique ?

La transition énergétique désigne un ensemble de mesures et de solutions pour passer à un modèle énergétique durable. Elle s’inscrit dans le cadre plus global de la transition climatique et répond à deux grandes problématiques :

  • Lutter contre le réchauffement climatique et ses effets
  • Faire face à la raréfaction de certaines ressources naturelles

La transition énergétique marque donc le passage d’un modèle fondé sur l’exploitation des énergies fossiles à un modèle basé sur deux piliers :

  • La sobriété et l’efficacité énergétique via la réduction de la consommation d’énergie
  • L’intégration croissante d’énergies non carbonées, comme les énergies renouvelables (EnR) dans le mix énergétique

Les objectifs fixés

La France affiche des objectifs ambitieux en la matière :

  • Réduire la consommation énergétique finale de 30 % d’ici 2030 et 50 % d’ici 2050 par rapport à 2012
  • Augmenter la part des EnR à 30 % de la consommation finale brute d’énergie d’ici 2030
  • Diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050

Et, bien évidemment, l’Etat et les collectivités se doivent de montrer l’exemple. Ainsi, certaines actions concernent directement les collectivités territoriales :

Les objectifs pour les collectivités territoriales
  • La réduction de la consommation énergétique à travers notamment des travaux de rénovation énergétique des bâtiments publics ou des économies d’énergie sur l’éclairage urbain
  • La réduction des émissions de CO2 et le développement de transports propres, via un renouvellement des parcs de véhicules
  • Le développement des énergies renouvelables

La maîtrise de la data, un enjeu majeur pour les collectivités territoriales

Pour répondre à ces enjeux de performance énergétique, la maîtrise de la donnée devient une compétence-clé pour les territoires. En effet, la collecte et l’analyse des données territoriales sont indispensables pour piloter la performance des territoires et permettre aux décideurs de prendre des décisions éclairées.

La donnée au service de la transition énergétique

Dans leur évolution vers un modèle de smart city, les collectivités doivent concilier deux enjeux de la ville de demain : la transition environnementale et la transition numérique. A la fois territoire connecté et bas carbone, la ville intelligente repose sur l’utilisation croissante des nouvelles technologies au service de l’intérêt public.

La collecte et l’analyse de données doivent permettre de :

  • Comprendre les besoins et les usages des habitants
  • Analyser les consommations et les facteurs de dépenses énergétiques
  • Prioriser les actions d’efficacité énergétique et coordonner les projets
  • Mesurer les résultats des actions d’amélioration de la performance énergétique

La solution développée par Energisme accompagne les collectivités vers cet usage systémique de la donnée. En effet, elle facilite la collecte de données via l’installation de capteurs IoT sur les équipements municipaux, le smart metering ou le smart lighting.

Les données sont ensuite désilotées et centralisées dans un même espace. La plateforme favorise le croisement de la data avec d’autres sources de données pour réaliser une analyse multi-variables de la performance énergétique de la collectivité. Enfin, la donnée est accessible sous forme de rapports et de tableaux de bord visuels pour en faciliter le partage et l’exploitation par les décideurs publics.

Sur la base de ces informations, les collectivités pourront prioriser leurs actions, par exemple de rénovation des bâtiments ou de pilotage de l’éclairage public.

La donnée au service de l’intérêt général

Dans la smart city, l’intelligence artificielle permet d’extraire du sens à partir des données. Ensuite, la data a vocation à nourrir l’intelligence collective pour faciliter la prise de décisions allant dans le sens de l’intérêt général.

Outre la collecte puis l’analyse des données, les collectivités font face à un troisième enjeu : le partage de la donnée à des fins de collaboration. L’utilisation d’une solution comme la plateforme Energisme accompagne les territoires dans cette logique d’open data (ouverture des données).

En effet, la solution :

  • Centralise les flux de données et les agrège au même endroit
  • Rend les données interopérables : elles peuvent ensuite être croisées pour renforcer la finesse des analyses et des prédictions
  • Transforme les données en informations intelligibles et exploitables : la data visualisation permet d’éditer des rapports et des tableaux de bord facilement compréhensibles et partageables

La solution Energisme agit comme une plateforme open data. Les données sont mises au service d’une utilisation collective avec les acteurs du secteur énergétique, les citoyens, les entreprises. Elles servent ainsi de socle commun pour concevoir des services innovants à destination des citoyens afin de :

  • Lutter contre la précarité énergétique
  • Faciliter la transition vers des mobilités propres
  • Contrôler pour améliorer la qualité de l’air ou de l’eau
  • Améliorer la sécurité et le confort des habitants grâce à l’éclairage connecté
  • Rénover les bâtiments et améliorer leur performance énergétique
  • Trouver des solutions avec les partenaires énergétiques pour ajuster la consommation d’énergie et mieux intégrer les énergies renouvelables

Open data : quelles obligations pour les collectivités territoriales ?

L’ouverture des données est une obligation réglementaire pour les collectivités depuis l’entrée en vigueur de la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016.

Ainsi, depuis le 7 octobre 2018, les collectivités territoriales de plus de 3500 habitants et employant plus de 50 agents sont tenues, dans un souci de transparence, de mettre en ligne :

  • les bases de données qu’elles produisent ou reçoivent
  • toutes les données de la publication présentent un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental.
  • les règles définissant les principaux traitements algorithmiques utilisés dans l’accomplissement de leurs missions, lorsque ces traitements fondent des décisions individuelles

L’open data exclut a priori les données à caractère personnel qui sont régies par la Réglementation Générale sur la Protection des Données (RGPD).

Cette obligation réglementaire renforce la nécessité d’un pilotage rigoureux de la donnée au sein de la collectivité. Dans ce cadre, l’utilisation d’une solution de data efficiency et l’expertise d’un partenaire spécialisé dans la collecte, l’analyse et l’exploitation de la donnée facilitent la tâche des collectivités locales. D’une part, le parcours de la donnée est largement automatisé afin que les décideurs puissent prendre les bonnes décisions stratégiques. Et, d’autre part, les fonctionnalités de reporting et de tableaux de bord facilitent le partage de données dans des formats compréhensibles pour le public.