Smart lighting : l’éclairage connecté pour bâtiments

Smart lighting, l’éclairage connecté pour des bâtiments intelligents

Avec l’éclairage connecté, le système d’éclairage du bâtiment ne produit plus seulement de la lumière mais aussi des données. La collecte et l’analyse de ces données ouvre de multiples opportunités en matière de performance énergétique et de gestion du bâtiment. Energisme vous accompagne dans le pilotage des données, de leur collecte à leur exploitation.

Qu’est-ce que l’éclairage connecté ?

De manière générale, l’éclairage connecté désigne un éclairage équipé de capteurs IoT pour collecter des données. Associé à la technologie LED, le smart lighting permet de :

  • piloter à distance les éclairages
  • ajuster l’intensité lumineuse en fonction de l’occupation des espaces et des usages des occupants
  • réaliser des économies d’énergie

Par exemple, le luminaire contient des capteurs de mouvement pour éclairer une pièce en fonction de son occupation. Ces capteurs sont reliés à une application dédiée qui analyse les données pour rationaliser l’éclairage du bâtiment.

Les systèmes d’éclairage connecté

Dans le secteur du bâtiment professionnel, l’Internet des objets ouvre des perspectives encore plus larges. Les systèmes d’éclairage connecté forment un réseau de capteurs idéal avec un maillage très dense sur l’ensemble du bâtiment. 

Les données collectées par ces capteurs peuvent bien sûr être mises au service de l’éclairage intelligent. Mais, pour aller plus loin, il est aussi possible de partager ces données avec les autres équipements techniques pour améliorer la performance énergétique du bâtiment de manière plus globale.

Le système de smart lighting

Très souvent, la mise en place d’un système d’un système de smart lighting est la porte d’entrée vers une démarche plus large de smart building. A travers sa solution logicielle appellée N’Gage, Energisme vous accompagne dans cette transition. Spécialiste de la donnée, nous vous aidons à collecter des données massives grâce aux objets connectés comme le système d’éclairage. Ensuite, la plateforme centralise, traite et analyse les données pour les transformer en supports de décision.

Quels enjeux pour les bâtiments intelligents ?

L’éclairage autonome du bâtiment
Enjeux - smart lighting - Energisme
L’éclairage autonome du bâtiment

Le premier avantage de la lumière connectée réside dans l’automatisation de l’éclairage.

Les occupants du bâtiment n’ont plus à se soucier d’allumer ou d’éteindre les luminaires.

L’éclairage s’adapte automatiquement à l’occupation de la pièce, à l’ensoleillement naturel ou encore aux usages des occupants.

En termes d’expérience utilisateur, l’éclairage connecté combine simplicité d’usage et gain de confort pour l’ensemble des personnes concernées.

Des gains conséquents sur la consommation d’énergie
Des gains conséquents sur la consommation d’énergie

Le smart lighting contribue à l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment.

Les gisements d’économies d’énergie sont significatifs dans le secteur du bâtiment, particulièrement ciblé par les politiques de transition énergétique.

Or, l’éclairage connecté, associé au développement de la technologie LED, contribue à une réduction importante (de l’ordre de 50 à 80%) de la consommation énergétique.

L’éclairage connecté, pilier du smart building
L’éclairage connecté, pilier du smart building

L’éclairage intelligent est aussi et surtout une porte d’entrée vers le bâtiment connecté. Ses usages dépassent en réalité le simple cadre de l’éclairage. 

Le changement de luminaires est une source d’économies. Mais c’est aussi un pas en direction d’un bâtiment plus intelligent, optimisé grâce à la donnée. En effet, les capteurs IoT des luminaires recueillent des données non seulement sur l’éclairage mais aussi sur l’occupation des espaces.

Les données ainsi collectées (horaires de présence, taux d’occupation, usages des occupants,…) peuvent ensuite être centralisées dans la plateforme logicielle d’Energisme. Elles deviennent alors interopérables avec les données des autres équipements ou encore avec des sources de données externes. Dans une logique d’open data, elles peuvent être mises à disposition de tout prestataire susceptible de participer à l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment.

Par exemple, si les données de l’éclairage connecté montrent qu’une pièce est systématiquement inoccupée sur une période donnée, il y a matière à de nouvelles économies d’énergie, de chauffage ou de climatisation cette fois.

Meilleure gestion des bâtiments - Energisme

Vers une meilleure gestion des bâtiments

Un système d’éclairage connecté permet de recueillir tout un set de données sur le bâtiment :

  • Occupation des espaces
  • Température de la pièce
  • Niveau d’humidité

Le traitement et l’analyse de ces données dans la plateforme Energisme alimentent le pilotage automatique de l’éclairage du bâtiment. La lumière connectée répond donc à des enjeux d’efficacité énergétique mais aussi de confort et de sécurité du bâtiment et de ses occupants.

L’interopérabilité de N’Gage

L’interopérabilité de N’Gage, la plateforme d’Energisme, lui permet de collecter toutes les données issues de sources hétérogènes (capteurs IoT, logiciel de smart office, GTB, compteurs,…). Elle peut alors croiser intelligemment des données liées à l’intensité de l’éclairage, au taux d’occupation, à la température de la pièce ou encore au niveau d’humidité et contribue à une meilleure gestion des bâtiments à plusieurs niveaux :

Amélioration de la performance énergétique globale

Les systèmes d’éclairage intelligent ne font pas que contrôler l’éclairage. Les données recueillies participent aussi de l’optimisation des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation.

Ces données constituent un socle de base pour un audit énergétique et pour toute action de rénovation énergétique du bâtiment.

Optimisation de la sécurité

Les capteurs IoT peuvent aussi alimenter un système de sécurité en détectant les intrusions ou une activité suspecte (par exemple, une présence à un horaire inhabituel).

Gestion des espaces

Les données d’occupation fournies par l’éclairage connecté indiquent si une salle est occupée ou non. Elles facilitent ainsi l’accès à des espaces non utilisés.

De la même manière, elles permettent aussi de rationaliser l’occupation des postes de travail.

Adaptation des prestations de ménage

Les informations sur les horaires d’occupation des salles peuvent aussi être mobilisées pour adapter la tournée des personnels d’entretien.

Récupération des données

L’IoT est le principal moyen de collecte mais il en existe d’autres pour récupérer la donnée.

Elle peut provenir directement du fabricant de compteur ou encore de remontées par les GTB.

La solution permet ensuite de :

centraliser et analyser les données issues de l’éclairage connecté pour optimiser le pilotage du bâtiment
améliorer la performance énergétique et assurer le confort des occupants.